Les pages

22 juin 2015

#challengeAZ - Savières ou Surançon

 

Savières ou Surançon : Montbéliard terre d'accueil des protestants ...


de Présentevillers vers la Champagne .. 

 

Cela fait bien longtemps que je connaissais l'existence de Anne GILLON, épouse de Antoine MOUHOT et mère de Anne Marie MOUHOT de Présentevillers, qui épousera en 1733 Jean George MONAMY de Nommay.
Bien plus récemment, la lecture de son mariage en 1686 à Présentevillers m'apprend qu'elle vient de Sauniers proche de Troyes en Champagne

1686 - Anthoine MOUHOT X Anne GILLON

 1682 - baptême Marguerite GILLON

Toujours à Présentevillers, en 1682 Marguerite fille d'André GILLON est baptisée, parents originaire de Suranson proche de Troye en Champagne ...

Savières et Suranson

Sauniers ? Suranson ? j'ai beau chercher ... Je ne trouve rien dans l'Aube ... A qui s'adresser sinon à des passionnés de généalogie de l'Aube ? je pose ma question et ... très vite j'ai appris qu'il s'agissait de Savières et non Sauniers, et que Suranson est un hameau de Vilemoiron-en-Othe.



De fil en aiguille je retrouve Oudard GILLON et André son frère, mais aussi Judith leur soeur ... Ce sont les enfants de Sébastien GILLON et de Marie VERRIER, tous deux décédés avant 1671.

des protestants ...

Je ne vais pas refaire ici l'histoire du protestantisme, nombreux sites existent ..., dont le musée virtuel du protestantisme, Le pays de Montbéliard est terre d'accueil des exilés protestants bien avant la r&vocation de l'édit de Nantes en 1685, .
En 1558, l'église réformée de Troyes, calviniste, a pour lieu de culte ce qui sera la future paroisse de Wassy (Haute-Marne), en 1566 l'unique lieu de culte est à Céant-en-Othe (Bérulle), puis à Saint-Mards dans le château de Oudard PIEDEFERT, en 1615, le temple fut édifié proche de l'église paroissiale, très vite il s'est retrouvé à l'extrémité du bourg.
Il existe en fait au moins un, sinon deux autres lieu de culte dans l'Aube : Landreville (1) et peut être Valentigny.
Le temple de Landreville fut détruit en 1678 et celui de Saint-Mards en 1685. Et la Révocation entraîna la "disparition" officielle du protestantisme dans l'Aube..
""A la suite de la révocation de l'édit de Nantes, il y a eut des abjurations de quelques uns des réformés, notamment à Aix. Ces abjurations, contenues aux registres des baptêmes, eurent lieu, surtout après une expédition en régle, dans la contrée d'Othe, d'un membre de l'Eléction, assisté de sn greffier, et accompagné de 17 archers de la maréchaussée et de 10 archers de la robe courte. Néanmoins, les actes disent que les abjurations sont faites sans aucune contrainte."

de la Champagne vers le Comté de Montbéliard

Le baptême de Marguerite GILLON est le premier acte que j'ai retrouvé pour cette famille, il date de 1682. Ils sont donc partis avant la destruction du temple de Saint-Mards-en-Othe en 1685
Les 3 enfants de Sébastien GILLON viendront dans le Comté de Montbéliard,
- Judith, X Louis GRISIER, leur petite fille Sara GRISIER nait en 1697 à Beutal et a pour parrain Abraham GILLON, son oncle
- André X Catherine FROMONT avec 11 enfants dont 4 nés dans l'Aube. Je n'ai pas retrouvé pour le moment leur descendance.
- Oudard X Marie FOREST, il est décédé en 1678 à Savières, ce sont ses enfants Anne, Louis, Oudard et Marie qui s'y sont installés. J'ai retrouvé Marie FOREST, vivante en 1712 à Sainte-Suzanne, dans la "déclaration des terres situées au finage de Ste Suzanne"

(1) Rémi DUBUISSON, mémoire de Maîtrise, "L'Eglise réformée du Barséquanais à la fin du XVIIe siècle, une communauté face à l'étranglement et face à la répression ouverte", soutenu à l'Université de Paris I sous la direction de Mme Lemaître et de Mme Magdelaine.

et aussi ...

  • Saint-Mards-en-Othe en Champagne
  • "essai de statistique sur le canton d'Aix-en-Othe", M.Monchaussé - page 363 des "Mémoires de la société d'agriculture, des sciences, arts et belles-lettres du département de l'Aube.- Tome XXII de la collection, année 1858

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires