Les pages

17 juin 2015

#challengeAZ - Oran, la colonie agricole de St-Cloud, et ailleurs

 

Oran



Localisation très approximative


Saint-Cloud

M. Le sous-préfet, je vous informe que M. Le ministre de la guerre a admis comme colons agricoles dans la division d’Oran à défaut de vacances dans la division d’Alger : les cultivateurs de la commune de Goux dont les noms suivent :
  • BRUCHON, avec sa femme, son enfant est un domestique
  • GRILLET, avec sa femme et 3 enfants
  • LIEVREMONT, avec sa femme et 6 enfants
  • LONCHAMPT, avec sa femme et 6 enfants
  • MASSON, avec sa femme et 2 enfants
  • MOUSSEL, avec sa femme et un enfant
  • PERNET, avec sa femme et 6 enfants
Je vous adresse pour ces nouveaux colons des permis de passage gratuit et des certificats d’admission. Je vous envoie en même temps leurs dossiers qu’ils doivent emporter. Ils auront aussi à se munir deux leurs instruments aratoires, notamment de leur charrues. Leurs bagages dont le transport et à leur charge jusqu’à Marseille, seront embarqués gratuitement avec eux.
Veuillez bien leur donner avis de ces dispositions, en leur rappelant qu’une fois en Algérie ils n’auront aucune subvention a réclamer de l’etat, et que c’est à l’aide des ressources qu’ils déclarent posséder qu’ils devront s’installer et pourvoir à leur entretien et leur nourriture jusqu’à la récolte. Il importe donc que ses ressources soient réelles et réalisée au moment du départ.
M. Le ministre a remarqué à ce sujet qu’il résulte des certificats de M. Le maire de Goux que tous les demandeurs lui ont présenté au moins 1000 francs en espèces. Je ne doute pas que ce fonctionnaire ait acquis la certitude que cette somme appartenait réellement aux détenteurs et qu'elle était libre de toute dette. Le fâcheux précédent qui nous a été signalé au mois de mars dernier m’autorise à vous prier de me faire remettre les autorisations de départ aux demandeurs qu’autant qu’il en serait ainsi.

 
Texte du 15 avril 1852 portant sur la colonisation de l’Algérie et émanant de la préfecture du Doubs.


J’ai retrouvé la famille LIEVREMONT partie en Algérie. Il s’agit de Claude Casimir frère de LIEVREMONT Claudine Félicité, arrière grand mère de mon grand père. Claude Casimir est né à Goux-les-Usiers en 1803, il s'y marie en 1832 avec Victorine PARIAUD. J'ai recensé 9 enfants du couple, dont 3 morts en bas âge. Les 6 enfants partis en Algérie sont :
  1. Jean Baptiste, né en 1836
  2. Adélaïde Augustine, née en 1839
  3. Alphonse, né vers 1843
  4. Joseph, né en 1847
  5. Marie Héloïse, née en 1848
  6. Léon, né en 1854
Ils s'installeront à Saint-Cloud, (l'une des 39 colonies agricoles). Adélaïde Augustine épousera en 1857 à Arzew Louis Charles DELATTRE et décédera en 1864 à Blidah. Et Marie Héloïse épousera en 1879 Michel DUVAL, à Saint-Maur-des-Fossés (Val de Marne). Quant aux autres enfants, j'ai perdu leur trace. Claude Casimir, le père, est entré à l'hôpital militaire le 30 décembre 1852, pour décéder le lendemain des suites de dysenterie chronique, son épouse est décédée avant 1864.

Cerez

En Algérie toujours mais à l'opposé d'Oran puisque dans la région des Hauts Plateaux, c'est à Cerez que je trouve Charles Emile PARROT et son épouse Catherine Elisabeth GOLL, mariés à Audincourt en 1852. Leur fils, Charles Emile, né en 1858 à Audincourt épousera Béatrice MAGNE, à Cerez en 1892.Son père y décédera en 1900. Et Charles Emile PARROT est descendant du couple Huguenin PARROT et Alizon FALLOT


Hussein Dey

Enfin C'est à Hussein-Dey (depuis le début du XXeme siècle, quartier d'Alger) que décède en 1901 Auguste Julien PLATON.




Veuf en première noce d'Isaline VACHER, il épouse Victoire Colombe BALMELLE native de Berrias (Ardèche). Il est domicilié à Bône (Algérie). J'ai trouvé la naissance d'un fils en 1882 à Souk-Ahras, et d'une fille; en 1885 à Zarouria, Ils n'ont vécu que quelques mois.


et aussi ...

2 commentaires:

  1. Très intéressant ce courrier de la préfecture. Ou l'as-tu trouvé ? J'espère trouver un équivalent pour les ancêtres de ma femme qui ont quitté leur Tarn natal pour aller en Algérie
    À bientôt

    RépondreSupprimer
  2. bonsoir Benoit et merci pour tes commentaires
    La lettre vient d'un bulletin municipal de la commune de Goux les Usiers
    Demain je regarde si j'ai plus d'info

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires