Les pages

15 juin 2015

#challengeAZ - Millau et ses implexes, ses mégissiers aussi

 

Millau  (Aveyron)

Mon arrière grand-mère maternelle, Jeanne Marie CARRIERE, est née à Millau dans l’Aveyron. Ses parents sont cousins germains tant coté paternel que maternel, implexe et consanguinité s’invitent rapidement dans cette branche.
A la 7eme génération le taux d’implexe frôle les 50 % et on est toujours à Millau, toutes branches confondues. A la huitième, pour certains, on quitte Millau pour Saint-Affrique et Saint-Rome-du-Tarn, toujours dans l’Aveyron




Le travail de la peau est une tradition à Millau qui n’échappe pas à mes ancêtres, Et parmi la lignée directe j’ai 9 blanchiers, 2 mégissiers, un tanneur,
les blanchiers sont des tanneurs de petites peaux. Ancien terme qui correspond à mégissier, qui est celui qui apprête les peaux principalement d'ovins et de caprins à l’exclusion des grosses peaux de bovins dont s'occupent les tanneurs.
Mais aussi 7 chapeliers, 4 bastiers … (Fabricants de bâts (selles) pour les bêtes de somme), des marchands ... Et le plus ancien MALMONTET, Mathieu, teste en 1666 , il est alors qualifié de rentier de la Métairie du Mas Huc appartenant au Grand Hôpital de Millau

Ce serait Antoine GUY qui serait à l'origine de la ganterie de Millau. Protestant né vers 1725 à Millau, il se réfugie à Bâle puis apprend le métier de gantier à Grenoble, avant de l'introduire à Millau à son retour.
les arrières grands parents, portent 6 numéros sosa chacun. Ci dessous pour situer Antoine GUY, un arbre très allégé





Et voici Jeanne Marie et son père, Jean Hector CARRIERE :





et aussi ...

  • Vous avez dit implexe ?
  • "La ganterie de Millau d'origine grenobloise" article de Victor ADVIELLE paru dans le Bulletin de l'académie delphinale - 3eme série tome 2 - 1866 - consultable sur galica (vue 318 et suivantes)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires