Les pages

18 juin 2016

Paul, surprise à Nîmes




Paul

Une bonne cinquantaine de Paul dans mon arbre dont 15 en ligne directe , dans le Gard et l'Aveyron.

Avec la lettre H et Hélie  BRIANÇON  j'avais évoqué Paul, le premier à quitter Boucoiran  pour s'installer à Nîmes lors de son mariage en 1847.
Propriétaire à Boucoiran , à Nîmes, en 1848 il est dit "cuisinier" puis dès 1850 à la naissance de son fils , il est qualifié de "baigneur"


          


Et dans l'annuaire du département du Gard pour l'année 1850 il est présent dans la liste des commerçants, artisans et industriels de Nîmes , à la page 583
rubrique "bains"



 Donc de 1850 à 1890 , année de son décès, Paul BRIANÇON  est baigneur à Nîmes et suite à son décès, dans le recensement de 1891 sa veuve a repris les bains
 Et il se disait qu'au sortir de la seconde guerre mondiale, on pouvait encore voir sur le Cours Gambetta l'enseigne des "bains BRIANÇON ".

Souhaitant en savoir un peu plus, j'ai rempli et transmis aux archives départementales du Gard , une demande de relevés des formalités , comme ils le proposent sur leur site
Quelques temps plus tard, le facteur passe et j'ouvre l'enveloppe ...
et voici ce que j'ai




Et là ça se complique



Paul BRIANÇON  , baigneur, à Nîmes, 

époux ALLARD ?????? 
Quand il est décédé en 1890 il était époux de Héloïse PLATON

Une acquisition en 1924 ? Cela faisait plus de 30 ans qu'il était décédé ...
Je suppose alors  que les AD m'ont pas transmis le bon Paul BRIANÇON  car celui ci est né à Nîmes en 1887 , presque 80 ans après le "mien" ...

Je regarde de plus prêt .... c'est par contre bien "mon" Paul" qui a fait l'acquisition de 1868 , il s'agit d'une pièce de vigne, je possède le document.


Je ne connais que très mal les archives des hypothèques, mais j'étais persuadé qu'à chaque case correspondait UNE SEULE PERSONNE ...
Je viens de demander la transcription de l'acte de 1924 , mais de toute façon je n'ai aucun doute sur le fait qu'il ne s'agit pas du même Paul


A suivre ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires