Les pages

14 juin 2016

Laurent à Montpellier et Ludéric



Laurent


 Parmi les enfants du couple MALMONTET et ALARY, 
J'ai retrouvé Jacques à Lorient, officier dans le régiment de Tournaisis ...
Pierre restera à Millau dans l'Aveyron , 
et les petits enfants de  Mathieu s'installeront à Montpellier dans l'Hérault.  
       Jean Etienne Aimé épousera Virginie FABRE , d'où 5 enfants, tous nés à Montpellier
     Jacques Laurent reste célibataire
  Les deux frères sont associés comme négociants, marchand de dentelles ... Feront faillite en 1830 , comme en témoigne ce document 

AD 34   6 U 5/293

 Outre ce dossier de faillite conservé aux AD de l'Hérault, on retrouve Laurent dans les      Fonds des dossiers de clients de l'Etude Domergue, notaire à Montpellier (131 J) :
 

 dossier au nom de MALMONTET Antonin 1850-1899

Le premier document est une donation du mars 1899  d'une créance hypothécaire  de 4121 francs et 75 centimes de Mme veuve MALMONTET , née BROUZET, et partage entre les mêmes enfants MALMONTET  des biens de la succession de leur pere et de ceux indivis entre eux
donation entre vif de Elodie BROUZET à  ses quatre enfants tous majeurs :
1 M. Antonin Jules Laurent MALMONTET, négociant domicilié demeurant à Montpellier
2 Mme Ida Juliette  Emilie MALMONTET épouse de M. Jacques Eugène Aristide Hippolyte CALADOU, conseiller de préfecture de l’Hérault domicilié à Montpellier
3 M. Aimé Albin MALMONTET, conseiller de préfecture de la Loire, époux de dame BONNAL, domicilié et demeurant à Saint-Etienne, et se trouvant de passage à Montpellier
4 Mlle Juliette Elodie MALMONTET,  fille majeure domiciliée demeurant à Montpellier 


La présente donation  est faite et consentie à la charge par les enfants MALMONTET ci dessus dénommés de servir et payer à raison d'un quart chacun et sans solidarité entre eux, à Mme veuve MALMONTET,   née BROUZET ,leur mère,  une rente ou pension annuelle viagère de 150 francs ...

On apprend que suite au décès de leur père  M. Aimé Antonin MALMONTET à Montpellier le 14 avril 1877 , il n'a été fait aucun inventaire de sa succession qui se composait notamment de son fonds de commerce de marchand de nouveautés à Montpellier et d'une propriété rurale à Montpellier et à Castelnau-le-Lez qui consiste en divers bâtiments de maitre et d'exploitation et en pièces de terre en nature de vigne ...

Suite aux faits exposés , il a été procédé au partage de la manière suivante ...



Entre autre document, le testament de l'oncle Laurent



testament olographe du 07 décembre 1863 de Laurent MALMONTET, négociant domicilié à Montpellier , décédé le 10 avril 1865

"je nomme pour héritier général et universel Antonin MALMONTET mon neveu et associé dans ma maison de commerce ..."

 
"Je lègue

primo  à mon neveu Albin MALMONTET, militaire , une pension annuelle et viagère de 150 francs payable par quart de trois en trois mois
secondo a mon petit-neveu Fernand THIBAL une pension annuelle et viagère de 500 francs par an aussi payable par quart de trois en trois mois. Cette dernière  pension sera inaliénable, et les arrérages en seront payés à son père jusqu'à ce que le dit Fernand est atteint l'âge de 30 ans
Tertio  à Mme Élodie BROUZET épouse de mon neveu Antonin MALMONTET, capital de 600 francs
4  ,  5,  6 , 7 ... non parents ...
Je donne à mon filleul et petit-neveu Laurent MALMONTET fils de mon héritier, une pension annuelle viagère de 150 francs dont les aréages commenceront à courir que lorsqu'il aura révolus sa 10e année ..."


Antonin Jules Laurent 

Est né en 1859 à Montpellier , il s'agit donc du filleul ci dessus, 
en 1899 il est négociant à Montpellier comme vu plus haut dans le partage BROUZET, 
Je le retrouve à Saint-Etienne en 1906 chez son frère Aimé Albin , il est dit "employé de commerce"
je ne sais pas ce qu'il est devenu ...

 

Ludéric


 Deux Ludéric dans mon arbre ... Mais on les a déjà croisé ....A la lettre A puisque ce sont deux cousins , plus exactement 
Alphonse Ludéric CUGNEY né en 1853
Alphonse Ludéric PARROT né en 1849

d'origine germanique ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires