Les pages

15 septembre 2015

acte de baptême très bavard à Millau


Je pose enfin le plumeau, non que le grand ménage soit fini. Mais la branche aveyronnaise est terminée. Les sources sont désormais uniformisées, et tout acte a (ou devrait avoir) une source. Pour la lignée directe j'ai ajouté les actes , cela m'a permis de rectifier certaines erreurs et surtout de faire un vrai bilan sur ce qui est à chercher.
En même temps sur mon ordinateur, les dossiers de l'Aveyron sont classés, nettoyés et je devrais m'y retrouver plus facilement.
De mon arbre général (flievremont)  je n'ai gardé que la ligne directe des ancêtres millavois, qui se retrouvent avec toute leur fratrie sur un autre arbre (carmal12
Le plus dur, ne pas succomber à la tentation de poursuivre les recherches ... Ce sera pour plus tard, sinon je n'avancerai pas. Et la tentation était grande  quand j'allais capturer les actes manquants ...


Dans les registres paroissiaux de Millau .... 


"L'an mille sept cent trente quatre et le quatorzième
du mois de juin a été baptisée Louyse fille batarde
et illégitime de Pierre FLOTARD blancher , fils de Jean
aussi blancher, et de Marie BANNES fille de Jean,  pareur
Religionnaires vivants en concubinage, née le douzième
du dit mois. Le parrain Guillaume BONNEFE dit Olivier
travailleur, la marraine Marion CREISSEL fille de
Jean , cordonnier et de Suzanne LAURET mariés.
Témoins Jean CABANTOUS blancher , Paul BUSCARLET
Jean FLOTARD; Le dit Pierre FLOTARD qui se dit le père
de la dite Louyse s'est réservé sur ce que nous mettons, sa
fille batarde et illégitime prétendant avoir reçu la
bénédiction nuptiale par le ministère de
DESCURET curé de l'Hospitalet prédécesseur
de M CALMELS .... à présent curé dudit Hospitalet
diocèse de Vabres.  Interpellé en quel temps son
prétendu mariage fut ainsi solennisé a répondu
qu'il y a environ quinze mois . Interpellé s'il avait
fait publier les bans dans la présente paroisse qui
est la paroisse du dit FLOTARD et de la dite BANE a répondu
que non. Interpellé si le dit FLOTARD et la dite BANES
avaient obtenu de nous aucune permission ou
consentement pour aller épouser à l'Hospitalet
diocèse de Vabres a répondu que non. Interpellé
s'il avait des actes pour justifier son prétendu
mariage de la part du dit sieur DESCURET a répondu que
OUI et que les avait chez lui dans son coffre
mais nous protestons contre ce prétendu mariage
comme contre tous les autres que le dit DESCURET
oubliant les devoirs de son ministère et les trahissant  
aurait solennisé et qui en a été la cause que le dit
DESCURET aurait déserté et abandonné sa cure pour
poursuites de Mgr l' évêque de Vabres qui se disposait
pour le faire   ... et repentir de tous les
qu'il avait commis en particulier en faveur de
diverses personnes de cette paroisse qu'il mariait ou
avait marié clandestinement  Les dits FLOTARD et
BANES sont du nombre. Requis le dit Pierre FLOTARD
Jean CABANTOUS Paul BUSCARLET et
Jean FLOTARD ont répondu ne vouloir
a cause du tort que cela leur faisait
disant le dit Jean CABANTOUS qu'il offrait de signer
si le dit Pierre FLOTARD père soit disant de la dite Louyse baptisé
signait lui même ce que ce dernier a persisté de refuser
parce a t'il dit que nous avions mis sa fille batarde et
illégitime. Le parrain et la marraine requis de signer
ont dit ne savoir . Témoins de tout ce que dessus Pierre
BOYER sonneur de cloches, Jacques PARCODY , Clerc
qui ont signé avec nous et Pierre CASSAN menuisier qui
requis de signer a dit ne savoir"

source : AD 12   2E157 M5 1/1/1734 - 4/7/1734     vue 23 et suivante

Tel est l'acte de baptême de Louise, premier enfant du couple Pierre FLOTARD et Marie BANES  (mes SOSA 484 et 485). 
Si il est très courant dans les registres catholiques de Millau de trouver des baptêmes d'enfants de couples protestants, qualifiés d'illégitime, il est relativement fréquent aussi que le père refuse de signer, comme se fut le cas pour le frère de Louyse, Pierre FLOTARD qui nait le 16 février 1736 :
Pierre FLOTARD 1736    AD12 2E157 M6
Je trouve l'acte de baptême de Louyse ci dessus particulièrement riche. Curieuse je suis aller consulter les archives aveyronnaises en ligne pour l'Hospitalet-du-Larzac , mais hélas elles commencent en 1737 avec le curé CALMEL ... Point de registres protestants antérieur, du moins si ils existent (?) ils ne sont pas en ligne. 

Je vais rapidement reprendre le plumeau ... Pour Audincourt fort probablement ...
A suivre ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires